POEMES

Arc-en-ciel

Avivant l'humble joie

Repoussant les tristes pensées,

Clé de voûte d'une espérance

 

Embrasant le coeur,

Nourrissant l'âme,

 

Cadeau inespéré

Invoquant le mystère du vrai,

Elargis nos visions,

Libère les forces de guérison.

Mystère de l'éternité

Ferme ton poing

Comme la terre se referme

Sur l'offrande du vent;

Ouvre ton coeur

Comme la graine

S'ouvre à la caresse du soleil.

Ferme ton poing :

La neige enveloppe la terre de son manteau;

Et ouvre ton coeur :

Le feu dans l'âtre invite à partager.

Si tu fermes ton poing

En ouvrant ton coeur :

L'arc-en-ciel de l'espérance

Se fera, peut-être, cadeau mystérieux

Cheminant dans les vastes

Etendues de la vie.

Froid dans le cœur,

Froid jusque dans les os ...

Quel feu peut réchauffer ?

Quel feu rendra la joie ?

Soif ...

Soit intense de paix,

Soif de vérité,

Soif de justice ...

Quelle source pourra l'apaiser ?

Quelle source pourra rassurer ?

Fatigué des combats quotidiens,

Epuisé par tant de doutes et de colères ...

A quel arbre s'appuyer ?

Auprès de quel arbre retrouver la sérénité ?

Chaque jour plombe les rêves,

Chaque jour rouille l'enthousiasme ...

Quelle lance pour retrouver l'ardeur d'être soi ?

Quelle lance pour tâcher de vivre ses rêves ?

Comment trouver le chemin

De la clairière ensoleillée,

Où ruisselle le réconfort,

Qui enveloppe de sérénité,

Qui fortifie la joie d'être soi,

Afin d'être cadeau pour soi et ... pour autrui ?

La réponse est en soi

C'est un jardin

Qui offre un regard

Sur l'océan des possibles.

Les noirs nuages des rancoeurs amassées

Laissent filtrer un rayon de soleil

Dont la tendresse éclaire

La triste boue des vécus,

En révélant, comme l'or des blés,

Le chant de la vie

Qui danse : pour les travaux à venir,

Pour célébrer le pain de l'amitié,

Ouvrir la porte sur

L'arc-en-ciel des espérances.

C'est le jardin de tous les possibles

Qui offre en automne

L'amour reçu du soleil

A la terre buvant les larmes du ciel.

Mon coeur s'y repose

Souriant dans ce ballet de lumière

A la terre qui se rêve

Patène, calice, paradis ...